AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [Poésie] Dante Alighieri

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



[Poésie] Dante Alighieri Empty
MessageSujet: [Poésie] Dante Alighieri   [Poésie] Dante Alighieri I_icon_minitime11/5/2011, 14:12


[Poésie] Dante Alighieri Dantea10

Dante Alighieri (Durante degli Alighieri) est un poète, un homme politique et un écrivain italien né le 29 mai 1265 à Florence et mort le 14 septembre 1321 à Ravenne, Italie.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Poésie] Dante Alighieri Empty
MessageSujet: Re: [Poésie] Dante Alighieri   [Poésie] Dante Alighieri I_icon_minitime11/5/2011, 14:33

Suite à un poème de Nilo nous avons parlé de la "Divine comédie", l’œuvre fondatrice de la poésie Italienne. C'est une épopée, le récit d'une vision durant laquelle Dante, transporté dans le monde surnaturel enseigné par la théologie du Moyen âge, est admis à contempler les supplices des damnés dans l'Enfer, l'état des âmes dans le Purgatoire, les joies célestes des justes dans le Paradis. Cette œuvre est donc composée de trois tomes : L'Enfer, le Purgatoire, Le Paradis.
Les trois tomes sont disponibles en pdf ICI.

J'aime particulièrement "L'Enfer". Voici le début :

CHANT I


Quand j'étais au milieu du cours de notre vie,
je me vis entouré d'une sombre forêt,
après avoir perdu le chemin le plus droit.

Ah ! qu'elle est difficile à peindre avec des mots,
cette forêt sauvage, impénétrable et drue
dont le seul souvenir renouvelle ma peur !

À peine si la mort me semble plus amère.
Mais, pour traiter du bien qui m'y fut découvert,
il me faut raconter les choses que j'ai vues.

Je ne sais plus comment je m'y suis engagé,
car j'étais engourdi par un pesant sommeil,
lorsque je m'écartai du sentier véritable.

Je sais que j'ai gagné le pied d'une colline
à laquelle semblait aboutir ce vallon
dont l'aspect remplissait mon âme de terreur,

et, regardant en haut, j'avais vu que sa pente
resplendissait déjà sous les rayons de l'astre
qui montre en tout endroit la route au voyageur ;

et je sentis alors s'apaiser la tempête
qui n'avait pas eu cesse aux abîmes du cœur
pendant l'horrible nuit que j'avais traversée6.

Et comme à bout de souffle on arrive parfois
à s'échapper des flots et, retrouvant la terre,
on jette un long regard sur l'onde et ses dangers,

telle mon âme alors, encor tout éperdue,
se retourna pour voir le sinistre passage
où nul homme n'a pu se maintenir vivant.

Puis, ayant reposé quelque peu mon corps las,
je partis, en longeant cette côte déserte
et en gardant toujours mon pied ferme plus bas.

Mais voici que soudain, au pied de la montée,
m'apparut un guépard agile, au flanc étroit
et couvert d'un pelage aux couleurs bigarrées.

Il restait devant moi, sans vouloir déguerpir,
et il avait si bien occupé le passage,
que j'étais sur le point de rebrousser chemin.

C'était l'heure où le jour commence sa carrière,
et le soleil montait parmi les mêmes astres
qui l'escortaient jadis, lorsque l'Amour divin

les mit en mouvement pour la première fois ;
et je croyais trouver des raisons d'espérer,
sans trop craindre le fauve à la belle fourrure,

dans l'heure matinale et la belle saison ;
mais je fus, malgré tout, encor plus effrayé
à l'aspect d'un lion qui surgit tout à coup.

On eût dit que la bête avançait droit sur moi,
avec la rage au ventre et la crinière au vent,
si bien qu'il me semblait que l'air en frémissait.

Une louve survint ensuite, que la faim
paraissait travailler au plus creux de son flanc
et par qui tant de gens ont connu la détresse.

La terreur qu'inspirait l'aspect de cette bête
me glaça jusqu'au fond des entrailles, si bien
que je perdis l'espoir d'arriver jusqu'en haut.

Et comme le joueur que transportait tantôt
l'espoir joyeux du gain ne fait que s'affliger,
se plaint et se morfond, si la chance a tourné,

tel me fit devenir cette bête inquiète
qui gagnait du terrain et, insensiblement,
me refoulait vers l'ombre où le soleil se tait.

Tandis que je glissais ainsi vers les abîmes,
devant mes yeux quelqu'un apparut tout à coup,
qui, l'air mal assuré, sortait d'un long silence.

...
Revenir en haut Aller en bas
Eqkter
Modérateur
Modérateur
Eqkter

Masculin
Lion Coq
Nombre de messages : 1131
Age : 26
Localisation : Wonderland wesh
Date d'inscription : 10/02/2009

[Poésie] Dante Alighieri Empty
MessageSujet: Re: [Poésie] Dante Alighieri   [Poésie] Dante Alighieri I_icon_minitime11/5/2011, 16:45

J'ai découvert Dante avec un roman où le tueur utilise des passages du Chant de L'Enfer pour guider les inspecteurs. Curieux, je suis allé sur le net et j'ai lu La Divine Comédie en entier.
Et j'ai vraiment adoré, alors que poésie et chant lyrique c'est pas mon truc, là c'est passé tout seul.

_________________
La tristesse durera toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Akira
Modérateur
Modérateur
Akira

Masculin
Sagittaire Coq
Nombre de messages : 1413
Age : 25
Date d'inscription : 04/09/2011

[Poésie] Dante Alighieri Empty
MessageSujet: Re: [Poésie] Dante Alighieri   [Poésie] Dante Alighieri I_icon_minitime11/5/2011, 17:17

Laisse moi deviner Teter... ne serais ce pas L'ame du mal de Chattam ? Smile
Hum je crois que je vais finalement me mettre à la lecture de la Divine Comédie. J'aime bien le Chant 1 en tout cas.

_________________
Si je suis ce que je suis aujourd'hui, c'est parce que je suis seul et que je hais.
Émile Zola.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



[Poésie] Dante Alighieri Empty
MessageSujet: Re: [Poésie] Dante Alighieri   [Poésie] Dante Alighieri I_icon_minitime11/5/2011, 18:12

Ah oui Akira ça se lit bien ! Eqkter, c'est peut-être le côté fiction, quête de quelque chose, qui fait que ça dépasse le cadre poétique, et que l'on peut lire ça comme une histoire en fait. Non ?
Au début je n'aimais que l'Enfer. Et avec le temps j'ai apprécié également les deux autres parties. Mais l'Enfer est vraiment classe.
Revenir en haut Aller en bas
Eqkter
Modérateur
Modérateur
Eqkter

Masculin
Lion Coq
Nombre de messages : 1131
Age : 26
Localisation : Wonderland wesh
Date d'inscription : 10/02/2009

[Poésie] Dante Alighieri Empty
MessageSujet: Re: [Poésie] Dante Alighieri   [Poésie] Dante Alighieri I_icon_minitime11/5/2011, 21:17

Akira, en effet c'est le Chattam x)
Seb, oui, le fait de pouvoir le lire comme une histoire m'a beaucoup aidé

_________________
La tristesse durera toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Caladis
Administrateur
Administrateur
Caladis

Masculin
Balance Rat
Nombre de messages : 1943
Age : 23
Localisation : Helvétie
Date d'inscription : 27/06/2009

[Poésie] Dante Alighieri Empty
MessageSujet: Re: [Poésie] Dante Alighieri   [Poésie] Dante Alighieri I_icon_minitime11/5/2011, 21:43

Je n'ai lu qu'à peu près la moitié de ce que tu as posté, Seb, ayant décroché. Ce n'est pas vraiment à mon goût (et présentement, je n'en vois pas de motif, j'ai une impression de pauvreté, de "pas assez"). Enfin, je lirai d'autres extraits à l'occasion. Merci pour le partage.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Poésie] Dante Alighieri Empty
MessageSujet: Re: [Poésie] Dante Alighieri   [Poésie] Dante Alighieri I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Poésie] Dante Alighieri
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Poésie] Dante Alighieri
» Alighieri DANTE (Italie)
» L'autre apoum bapoum
» devil may cry
» NEXT MEN OMNIBUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sky Dreams :: Après l'effort, le réconfort ! :: Nos lectures, nos avis, nos coups de coeur !-
Sauter vers: