AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 [Poésie] Le poème en prose

Aller en bas 
AuteurMessage
Un poète
Invité



[Poésie] Le poème en prose Empty
MessageSujet: [Poésie] Le poème en prose   [Poésie] Le poème en prose I_icon_minitime11/8/2011, 14:35

Le poème en prose, s'il est une des formes les plus employées de la poésie contemporaine, suscite souvent l'interrogation.

En effet, Le poème en prose est une forme hybride, ni nouvelle ou histoire brève, ni poème au sens traditionnel.

Pour nous éclairer d'avantage, voici une définition de Suzanne Bernard, dans sa thèse Le Poème en prose de Baudelaire jusqu'à nos jours (Nizet, 1959) :

Citation :
« Il s'agit d'un texte en prose bref, formant une unité et caractérisé par sa « gratuité », c'est-à-dire ne visant pas à raconter une histoire ni à transmettre une information, mais recherchant un effet poétique ».

Suzanne Bernard


Poème de forme libre, il n'a pas de vers.


HISTOIRE DU POÈME EN PROSE

Dans la poésie française, il est une réalité depuis 1842, date de la publication (posthume) de Gaspard de la Nuit, d'Aloysius Bertrand. On s'accorde à voir en ce dernier, l'inventeur du poème en prose.
Mais c'est Baudelaire, qui avec Le spleen de Paris - Petits poèmes en prose de 1868, donnera à cette forme ses lettres de noblesse.
Après lui, Rimbaud (Les illuminations - 1886), Mallarmé (Divagations - 1897), pour ne citer que les plus célèbres, empruntèrent également cette forme.
Au vingtième siècle Max Jacob (Le cornet à dé - 1917), Pierre Reverdy (Poèmes en Prose-1915), les surréalistes - Breton, Char, Eluard - Puis Francis Ponge (Le parti pris des choses-1942)...



Essayons de dégager les constantes de cette forme :


LE POÈME EN PROSE EST BREF

Il forme un tout. Il est clos, complet, autonome. Ce n'est pas un morceau de prose isolé d'un ensemble plus vaste. Il n'est pas ouvert, inachevé. Il a sa propre réalité et se suffit à lui même.

Citation :
L'échafaudage tue le mardi. Nous y étions deux jours plus tôt, admirant la hauteur de la construction, la hardiesse de l'entreprise. Un but de promenade, un objet de contemplation. Rien vu d'aussi élancé dans la campagne ! Deux ouvriers s'y tuèrent il y a quinze jours, dit le journal ce matin. On n'en avait rien vu. Rien su. Dimanche, on ne se souviendra plus.

Jean-Claude Martin

LE POÈME EN PROSE EST DENSE

Il évite bavardage, digressions, déclarations d'intentions, développements philosophiques, récits détaillés, épanchements. Il doit être musclé, avancer vite, conclure rapidement. Il va de trois lignes à une page imprimée.

Citation :
L'ami dont on croyait tout savoir, le voici qui s'arrête, serre avec ferveur une main inconnue, et tutoie. Ce couple émerveillé s'isole dans une flambée si chaude qu'à trois mètres, au bord du trottoir, on a le temps de se sentir pénétré par le froid.

Guy Bellay

LE POÈME EN PROSE DOIT ÊTRE SIMPLE
ET MODERNE DANS SON EXPRESSION

Il ne supporte pas la surcharge d'images, d'effets "poétiques", l'emphase, la boursouflure.

Citation :
Les souvenirs c'est quand on fait le grand ménage dans sa tête et qu'il n'y a pas grand chose à mettre dans l'heure à venir. Peut-être un café au lait avec deux pierres de sucre ? Mais tu trembles de reconnaître au fond de la tasse le goût du quatre heures oublié - depuis longtemps - derrière une charretée de lunes rousses.

Régine Albert.
En voici un que je trouve particulièrement beau :

Citation :
Sur une portée de nylon vert, les chaussettes blanches d'Amélie, en clef de sol, et l'oriflamme de tes chemises mouillés.
Le pré monte sous le vent jusqu'au forains accroupis. A même l'écorce brunes des ronciers, les femmes accrochent leurs calicots rouges lavés dans la première aurore. L'été qui les précède en transhumance a lâché ses hirondelles et ses signaux de fumée. Demain leur débris petit nous restera de la liberté qui les consume.
A bout de bras, j'attrape le ciel qui se débat entre deux épingles à linge.

Françoise Moreau-Dubois

A chacun d'inventer sa propre façon d'écrire des poèmes en prose. Celui-ci est une forme poétique parmi d'autres, dont les poètes d'aujourd'hui peuvent se servir pour s'exprimer si, à un moment donné, ils en ressentent la nécessité.


Sources pour cet article :
Wikipedia- poème en prose
Guide pratique : J'écris des poèmes - Christian Bulting
Revenir en haut Aller en bas
 
[Poésie] Le poème en prose
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos textes en prose
» Prose ou vers classiques ? (*)
» La poésie
» Le corbeau et le renard
» Lorsque ma soeur et moi.. ( Théodore de Banville )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sky Dreams :: Travailler en s'amusant :: L'atelier :: Cours-
Sauter vers: