AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Paul Scarron

Aller en bas 
AuteurMessage
Akira
Modérateur
Modérateur
Akira

Masculin
Sagittaire Coq
Nombre de messages : 1413
Age : 25
Date d'inscription : 04/09/2011

Paul Scarron Empty
MessageSujet: Paul Scarron   Paul Scarron I_icon_minitime10/13/2011, 15:23

Alors voilà, je me suis décidé à parler de cet auteur, à la base uniquement parce que j'avais beaucoup aimé un de ses poèmes étudiés en classe de premières. Alors j'ai fais quelque petite recherche pour compléter mes connaissances (et les votre Razz ).

Paul Scarron (1610-1660)
Né dans une famille de magistrat, il entra dans les ordres à l'âge de 19 ans. Bossu et souffrant de ruhmatisme, il obtint une petite rente comme "malade de la reine". Scarron était un romancier (Le roman comique, son chef d'oeuvre), dramaturge ( Le virgile travestie), et poète (Recueil de quelque vers burlesque). C'était un auteur mordant et malicieux. (Bon c'est petit mais je suis pas doué x))

Le poème du 24. (j'ai trouvé le titre sur internet x) )

"Vous faites voir des os quand vous riez, Hélène,
Dont les uns sont entiers et ne sont guère blancs ;
Les autres, des fragments noirs comme de l’ébène
Et tous, entiers ou non, cariés et tremblants.

Comme dans la gencive ils ne tiennent qu’à peine
Et que vous éclatez à vous rompre les flancs,
Non seulement la toux, mais votre seule haleine
Peut les mettre à vos pieds, déchaussés et sanglants.

Ne vous mêlez donc plus du métier de rieuse ;
Fréquentez les convois et devenez pleureuse :
D’un si fidèle avis faites votre profit.

Mais vous riez encore et vous branlez la tête !
Riez tout votre soûl, riez, vilaine bête :
Pourvu que vous creviez de rire, il me suffit."

On à la un pamphlet des plus mordants, édifiant anti-blason. L'art du blason étant l'art de loué une partie du corps d'une femme de manière élogieuse, lui déclarant ainsi l'amour et l'adoration ressentit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Paul Scarron Empty
MessageSujet: Re: Paul Scarron   Paul Scarron I_icon_minitime10/14/2011, 00:40

En effet c'est sacrément mordant ! J'aime ce genre d'humour piquant. Celui-ci joue avec des formes convenues pour poétiser l'inconvenant. Du coup, bizarrement, il y a quelque chose d'humain là-dedans, loin de la poésie maniériste de l'époque, car il parle d'une chose qui devait être très courante en son temps. L’hygiène dentaire, ça ne devait pas être le top ^^.
Ah le Baroque quelle période !

Merci beaucoup Akira pour cette découverte. Je vais de ce pas télécharger son recueil de poèmes. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Akira
Modérateur
Modérateur
Akira

Masculin
Sagittaire Coq
Nombre de messages : 1413
Age : 25
Date d'inscription : 04/09/2011

Paul Scarron Empty
MessageSujet: Re: Paul Scarron   Paul Scarron I_icon_minitime10/14/2011, 07:34

En effet, et l'auteur laisse découvrir avec délice le portrait de cette charmante dame: une vieille courtisane malade et stupide! Pire nous pourrions meme voir la porté universelle du poème dans le dernier tercet. Tercet prouvant la stupidité de cette chere Hélène, mais le tercet pourrez très bien adréssé à nous lecteur, nous qui rions de l'humour de l'auteur, et qui ne valons guère mieux que la malheureuse si nous ne comprenons la visé de l'auteur. Bien que l'auteur n'y a surement pas pensé en l'écrivant.
De même ce tercet nous montre aussi à quel point la courtisane est un cas désespèré, l'auteur crache les derniers vers les plus acerbes comme un dernier assaut devant l'obstination de cette femme à rire.
De rien, c'est un plaisir. =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Paul Scarron Empty
MessageSujet: Re: Paul Scarron   Paul Scarron I_icon_minitime10/17/2011, 22:49

Voici un autre sonnet qui me plait bien.



Superbes monuments de l’orgueil des humains,
Pyramides, tombeaux dont la vaine structure
A témoigné que l’art, par l’adresse des mains
Et l’assidu travail, peut vaincre la nature :

Vieux palais ruinés, chefs-d’oeuvre des Romains
Et les derniers efforts de leur architecture,
Colisée, où souvent ces peuples inhumains
De s’entr’assassiner se donnaient tablature :

Par l’injure des ans vous êtes abolis,
Ou du moins, la plupart, vous êtes démolis ;
Il n’est point de ciment que le temps ne dissoude.

Si vos marbres si durs ont senti son pouvoir,
Dois-je trouver mauvais qu’un méchant pourpoint noir,
Qui m’a duré deux ans, soit percé par le coude ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Paul Scarron Empty
MessageSujet: Re: Paul Scarron   Paul Scarron I_icon_minitime10/18/2011, 21:09

C'est drôle, j'ai lu Scarron il y a plusieurs années, lorsque j'étais étudiante et le seul souvenir qu'il m'en reste c'est cette impression de dégoût, de mauvaise hygiène, de sale...!!
Ca avait dû me marquer!!

En revanche, moi je n'apprécie pas du tout...Poésie et trivialité ne font pas bon ménage, pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Paul Scarron Empty
MessageSujet: Re: Paul Scarron   Paul Scarron I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Scarron
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paul Scarron
» [Dowswell, Paul] Etranger à Berlin
» RIP Paul le poulpe
» [Doherty, Paul C] Le livre du magicien
» Paul Valdez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sky Dreams :: Après l'effort, le réconfort ! :: Nos lectures, nos avis, nos coups de coeur !-
Sauter vers: