AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous vous rappelez sans doute de moi...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Nox
Ecrivain en herbe
Ecrivain en herbe
avatar

Masculin
Bélier Singe
Nombre de messages : 281
Age : 25
Localisation : Provence
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   3/29/2009, 22:38

Très belle dissertation parfaitement argumentée, mais je suis en désacor sur quelques points:
* Tu dis que l'imagination est aussi vaste qu'infinie. Si elle est infinie, dire qu'elle est vaste est un euphémisme. De plus, est-elle vraiment infinie? Tout comme Descartes, je la voix plus comme incomensurable et aux possibilités totalement indénombrable que comme véritablement infinie. En effet, l'imaginationb procède par combinaison et son incomensurabilité est fonction de la richesse de l'univers en chose différente. Plus on crée de symbole et d'Idée(idée dans le sens des Idée seulon Platon, forme conceptuelle d'une chose) plus le nombre de combinaison devient grand. L'imagination n'est donc pas infinie, mais son potentiel est infinie et par rapport au temps, elle peut devenir infinie, corrélativement avec l'évolution de la culcture et de la connaissance. La connaissance, la culture et l'imagination sont des choses finies au potentiel infini. Comme dit Descartes, la seule chose en l'homme qui soit infinie est sa volonté.
* Même si la Terre était une boule parfaite, l'ombre ne disparaîtrai pas car l'inclinaison des rayons lumineux et leurs propriétés élémentaire de dispersion formeraient des discontinuités sur les surfaces.
* Le grand méchant ne peux pas disparaître, même temporairement, sinon il n'y a plus d'histoire. Même quand il meurt, il reste le souvenir de ce qu'il à fait et les conséquence de son action sur le monde. Sinon la fin serait complétement inutile et désuete. Même si le héros ferme les yeux, il ne peux oublier que sa vie est gaché à cause d'un abruti qui veux conquérir le monde et jamais l'ombre de la menace ne cesse de planer sur lui et de voiler ses pensées.

Voila, sur le reste je suis d'accord avec toi ^^
Jolie citation de Spinoza, on ne peut plus adaptée.

L'ombre peut disparaître, il faut juste que la lumière disparaisse complétement. L'ombre est une discontinuité dans la lumière, sans lumière il n'y a plus d'ombre.



Pour les questions à Eike, une sérieuse et une moin:
- L'écriture se trouve-t-elle dans les mots ou dans les vide entre les mots?
- Préférerait tu que disparaisse de notre monde la Testostérone ou les Oestrogène (et la progestérone, cela va de soit)?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
BlueSky
Ecrivain renommé
Ecrivain renommé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 760
Localisation : Melbourne
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   3/29/2009, 22:53

Bien bien XD Je vois que je ne suis pas la seule à me triturer les méninges mdr. Parfait!
Alors :

"L'imagination n'est donc pas infinie, mais son potentiel est infinie et par rapport au temps, elle peut devenir infinie, corrélativement avec l'évolution de la culcture et de la connaissance. La connaissance, la culture et l'imagination sont des choses finies au potentiel infini."

Je suis d'accord. Néanmoins, à partir du moment où une chose a un potentiel infini, elle ne peut être déterminée comme finie, mais plutôt comme en progression. Elle va paraître achevée à une période, jusqu'au moment où on lui découvrira d'autres propriétés, la rendant infinie à nouveau, etc... Ainsi, tu cites Platon et son idée conceptuelle des choses, mais dans l'allégorie célèbre faisant état d'une certaine caverne, il dit lui même que tant que les hommes ne sont pas sortis de la caverne, le seul monde qu'ils connaissent est ce dernier. Pour nous, certains principes vont nous paraître finis, alors qu'ils ne le sont pas, et l'imagination, qu'elle soit limitée chez certains ou moins chez d'autres est infinie tout simplement parce qu'il nous est possible de faire une variété infinie de combinaisons de ce que nous connaissons, même si ce que nous ne connaissons pas est encore innaccessible (en effet, je suis d'accord qu'on ne peut imaginer ce que notre entendement ne peut concevoir. Là dessus, tu marques un point, et c'est peut-être pour cela que tu dis que son potentiel est infinie alors que l'imagination est limitée par ce que nous connaissons). Mais en partant du principe que nous découvrons sans cesse des choses nouvelles, à ce moment, sur une durée indéterminée, l'imagination en elle-même est infinie (même si elle ne l'est pas sur une période donnée).

POur la disparition de l'ombre sur la boule parfaite, je m'incline, c'est toi le scientifique.
Quant à la disparition du méchant, j'aurais dû préciser le terme "physiquement" pour qualifier sa disparition. Il va de soi que le souvenir ou la conscience de l'ombre ne peut disparaître, qu'elle soit dans notre conscient ou dans notre inconscient.

Merci pour ces petites réctifications, Nox ^^!

_________________
"Moi qui recherche le respect et l'harmonie, pourquoi me sentirais-je concernée par les gens qui recherchent la confrontation et la discorde?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skydreams.forumactif.org
Nox
Ecrivain en herbe
Ecrivain en herbe
avatar

Masculin
Bélier Singe
Nombre de messages : 281
Age : 25
Localisation : Provence
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   3/29/2009, 23:02

Mais de rien. Je suis toujours près à servir la philosophie et à débattre avec des gens aussi motivés qui n'hésitent pas à prendre sur leur temps pour répondre aux questions interressantes.
Parfaitement d'accord pour ton deuxième discours sur l'imagination, si on la considère comme intemporelle elle est infinie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   3/30/2009, 22:13

Avant toute chose, je m'incline respectueusement pour la courte mais néanmoins complète dissertation de Blue. Nox, félicitation aussi pour l'éclaircissement de quelques points.

Néanmoins, la réponse qui satisfait le plus ma curiosité, au delà de ce que "je savais déjà" [si tenté que je puisse savoir déjà quelque chose dans la mesure où savoir n'est pas connaître], est la réponse du marchombre. Plus complète certainement et plus réelle que toutes les autres.

Je tien aussi à dire que : l'ombre, parallèle de la lumière, sans elle ne vit pas. Mais, lumière, sans ombre n'est pas lumière.
J'entends par là que s'il n'y avait pas d'ombre, personne ne serait capable de dire qu'il y a de la lumière, puisqu'il n'y aurait qu'une "matière" qu'une "façon" de voir les choses. Peut-être même n'y aurait-il pas de reflet et de forme concrète, juste quelques plats, puisque ombre et lumière sont les béa bas des formes. Aussi, sans lumière il n'y aurait pas d'ombre et le noir serait total, ou alors le blanc, ou peut-être serait-ce le gris qui sait.

Voici mon point de vue sur la question. Je trouve qu'il aurait été injuste de ne pas vous en faire part.

Nox a écrit:

Pour les questions à Eike, une sérieuse et une moin:
- L'écriture se trouve-t-elle dans les mots ou dans les vide entre les mots?
- Préférerait tu que disparaisse de notre monde la Testostérone ou les Oestrogène (et la progestérone, cela va de soit)?

Quant à cela, je répond d'emblée à la dernière question : Je préfèrerais que rien disparaisse, comment on fait pour se reproduire sinon ?

Pour l'écriture, je me torture une nouvelle fois l'esprit après avoir recopié mon français >< dur dur. Bref
:
L'écriture se trouve aussi bien dans le vide des mots que dans les mots en eux même. En effet, s'il n'y avait pas de mots, il n'y aurait que du vide, en cela, pas spécialement d'écriture. De la même manière, s'il n'y avait que des mots, il n'y aurait pas la place de voir les mots, et donc pas d'écriture. Ou alors, s'il n'y avait que des mots, il s'agirait d'un texte incompréhensible.
Mais, l'écriture se trouve avant tout en elle-même. Elle n'est non pas le fruit des mots mais celui de l'imagination et du message à faire passer. Les mots en eux-même n'ont pas vraiment de sens. Ils ne peuvent pas en avoir. Un exemple "Bruit". Seul il ne veut pas dire grand chose. Il n'est que mot et non écriture.
Tout dépend en fait de la façon dont on peut voir ou percevoir la chose.

L'écriture est une forme et façon de parler, d'expliciter ses sentiments et son vécu, pour la plupart du temps, mais aussi son imagination. L'écriture ne passe pas que par les mots, elle passe par la façon de les écrire. La tournure des phrases, leurs orientations, leur langage, leur force. L'écriture est un mélange de réel et d'irréel. Réelle, l'écriture est banale. Complètement irréelle, elle n'a plus d'intérêt.
Mêlée, c'est un subtile mélange donnant l'évasion.

Pour finir (il serait temps XP) l'écriture est un ensemble de vide et de plein, un message par les mots et par leurs sens, un message par les phrases mais aussi par leur intensité.



[j'espère être restée claire jusqu'au bout. Lorsque je m'emporte ce n'est pas toujours le cas ><]
Revenir en haut Aller en bas
Hel
Ecrivain renommé
Ecrivain renommé
avatar

Féminin
Vierge Rat
Nombre de messages : 652
Age : 21
Date d'inscription : 18/12/2008

MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   3/31/2009, 18:13

Glups.
On vous laisse trois jours tous seuls, et voilà le travail... Pff, vous avez pas honte? XD.
Mais c'est inteteressant, je vous donnerai peut-être mon avis sur la question un jour^^.
Ah, et bienvenue, pendant que j'y suis.
Merci d'honorer notre modeste forum de ta présence, etc, etc, amuse toi bien ici, mais je ne poserais pas de questions. Après toutes celles qui ont été posées et ta présentation finalement assez complète, je n'ai plus rien à demander.
Re-bienvenue,
Hel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   3/31/2009, 19:22

*rire*

Merci beaucoup Hel.

Mais comme je ne cesse de le dire, les questions ne m'embête pas, au contraire. Et puis, français finit, j'ai toute ma tête maintenant ^^

Enfin, merci à tous pour l'accueil, merci à mes chers Nox et Blue pour leurs questions particulièrement intéressantes et leur développement pas moins.
Revenir en haut Aller en bas
BlueSky
Ecrivain renommé
Ecrivain renommé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 760
Localisation : Melbourne
Date d'inscription : 17/12/2008

MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   3/31/2009, 20:08

Mais c'était un plaisir XD
Merci à toi pour ta question ^^ Puisse-tu te plaire sur ce forum ^^

PS: Hel, ne t'inquiètes pas, nous ne sommes pas possédés par un quelconque esprit machiavélique lol =)

_________________
"Moi qui recherche le respect et l'harmonie, pourquoi me sentirais-je concernée par les gens qui recherchent la confrontation et la discorde?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://skydreams.forumactif.org
Nox
Ecrivain en herbe
Ecrivain en herbe
avatar

Masculin
Bélier Singe
Nombre de messages : 281
Age : 25
Localisation : Provence
Date d'inscription : 20/12/2008

MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   4/1/2009, 12:52

Moi si, je suis possédé par un quelconque esprit maléfique, mais c'est comme cela depuis des siècles alors t'inquiette pas XD (en fait ils sont plusieurs dans ce corps... Einstein, Mario, Nicolas Sirkis (oui, pour moi Nicolas Sirkis est mort le jour où Indochine à sortit Little Dolls... tomber de si haut et trouver moyen de creuser une fois parterre... Sad ), Leonard de Vinci et tant d'autre)
Modestie quand tu nous tient.

Enfin, rebienvenue à toi.


Dernière édition par Nox le 5/9/2009, 15:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   5/9/2009, 10:55

"Léonard de vincy" avec un Y? Permettez moi de m'étrangler!
Nox, là, c'est toi qui creuse par terre. Et puis d'abord, Little Dolls, elle est très bien, cette chanson.

Bref, à l'origine, je passais juste pour dire bienvenue à Eike, "nouvelle" pour moi vu la fréquence à laquelle je passe sur le forum...
j'espère que je pourrais bientôt lire de nouveaux écrits, ce qui me motivera à continuer d'écrire et à poster mes textes sur ce forum. Parce qu'il faudra bien que je m'y mette un jour, quand même.

Vu que je ne peux pas rester longtemps sur internet, je viendrais dire un coucou aux autres nouveaux ("vieux nouveaux", me direz vous...) cet après midi, ou quand j'aurais le temps.

En résumé: Bonjour Eike! tongue
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous vous rappelez sans doute de moi...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous vous rappelez sans doute de moi...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Quel est le personnage de dessin animé dont vous vous sentez le plus proche ?
» Quels sont les domaines du dessin où vous vous sentez le plus faible?
» Trouvez vous orochimaru séduisant?
» Par quel moyen vous informez-vous?
» A quel héros vous identifiez-vous le plus?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sky Dreams :: Avant tout :: Présentation des nouveaux venus-
Sauter vers: